Sortir de l’impuissance (Tome 1)

Sortir de l'impuissance. Invitation à soutenir le développement du pouvoir d'agir des personnes et des collectivités. Tome 1 : Fondements et cadres conceptuels

Yann Le Bossé, Edition ARDIS, Québec, 2012, 278 p.

À première vue, on pourrait estimer que dans les pays dits « développés », les bénéficiaires des pratiques sociales sont plutôt choyés. Si on ne tient compte que de l’importance des sommes investies pour la plupart des problèmes sociaux, on est tenté de considérer que ceux qui adoptent une position critique « se plaignent le ventre plein ». En effet, la majorité de ces pays disposent d’une armée de professionnels spécialisés et entièrement voués à la prise en charge des souffrances de leurs contemporains, Mais ces moyens sont-ils adéquats? Tout cet argent investi, ce réseau d’institutions spécialisées et cette multitude de professionnels parviennent-ils à atteindre les finalités qu’ils poursuivent ?

En fait, les pratiques sociales sont en crise. Plus précisément, elles se détériorent en raison d’une évolution socio-économique plus générale qui a pour triple effet d’augmenter la demande d’aide professionnelle, de diminuer les ressources disponibles pour offrir ce soutien et de remettre en question l’efficience des pratiques traditionnelles.

Il faut donc développer de nouvelles façons de venir en aide aux personnes en difficulté, une manière de renouveler le sens et l’efficience de ces professions fondées sur l’idéal de l’entraide citoyenne. Les propositions ne sont pas légions, le présent ouvrage, premier tome d’une série de trois, en présente une parmi d’autres possibles.